Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La cuisine de Papada
  • : Papada c'est pour dire Papa d'Amour ! C'est comme ça que mes enfants m'appellaient quand ils étaient plus petits et que je leur préparais plein de petits plats inventifs pour leur faire plaisir. Ils ont grandi mais ils adorent toujours mes petits plats ! Alors pourquoi ne pas vous faire partager mes trouvailes ou mes grands classiques ?
  • Contact

Recherche

17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 08:00
Je ne pensais pas que j'allais rédiger cet article.

J'ai fait à manger ce soir sans penser à ce blog, mais il se trouve que le résultat était visuellement intéressant et gustativement très réussi. Alors j'ai pris l'appareil photo pour immortaliser cela, et je me suis dit qu'il fallait que je vous en fasse part.

J'avais un gros filet de saumon dont je me suis servi en partie pour confectionner une nouvelle terrine (vous verrez la recette demain !), mais comme il était très gros, j'ai même eu la possibilité de trancher quelques darnes qui m'ont servi à faire mon repas.

En garniture j'avais des épinards frais et des poireaux.

Donc j'ai procédé comme suit:

Primo, tailler les poireaux pour faire des petits carrés d'un peu moins d'un centimètre de côté.
Mettre ces petits carrés à suer dans un peu d'huile d'olive, un peu d'eau, de la canelle, sel, poivre, et couvrer en laissant quelques minutes à feu doux, le temps que cela fonde.

Lavez vos feuilles d'épinards et mettez les dans un wok sans mettre une once de graisse (l'eau restant sur les feuilles d'épinards  suffit à faire fondre aussi les épinards). J'ai rajouté de l'ail en poudre, sel, poivre. Couvrez et laissez 3 à 4 minutes à feu vif en remuant de temps en temps.

Mettez les darnes dans un peu d'huile d'olive, à feu vif, et posez les côté peau sur le fond de poele, salez, poivrez et couvrez. (en couvrant, la vapeur va cuire le dessus de vos darnes sans que vous ayez besoin de retourner celles-ci. Cela permet de conserver le moelleux du poisson en plus comme pour une cuisson vapeur)

Pendant ce temps, revenez vers les poireaux, l'eau s'étant évaporée, et sans laisser les poireaux roussir, mettez une rasade de crème liquide ou fraiche selon ce que vous avez, baissez le feu au minimum et tournez.
Les épinards étant cuits, vous pouvez aussi rajouter une toute petite goutte de crème histoire de faire un liant, mais c'est comme vous voulez.

Surveillez la cuisson du poisson pour qu'elle soit selon votre goût (personnellement j'aime que cela reste un tout petit peu rose à l'intérieur. On a alors le maximum de moelleux). En ce qui me concerne, j'ai rajouté à la fin quelques goutte's d'huile essentielle d'Aneth. Ca file un parfum énorme, comme si on avait laissé les darnes infuser dans de l'aneth frais pendant une journée.


Servez les darnes accompagnées des deux garnitures.
On n'en a pas laissé une miette !!!

Pour accompagner cela, on a fait simple...un modeste Bourgogne blanc, du fabuleux Jean François COCHE-DURY certes, et d'un millésime de rêve, 2002.

Aucune fausse note !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

marion 17/02/2009 14:26

C'est bien fils ^^

marion 17/02/2009 08:33

Fais attention avec les huiles essentielles non diluées dans un corps gras au préalable ça peut faire des trous dans l'estomac. C'est un produit concentré à utiliser avec précaution.

papada 17/02/2009 08:51


Merci MAMAN !...
Je sais bien que c'est particulier. Mais là, c'est une huile essentielle spéciale cuisine. Comme dirait l'autre elle est "étudiée pour". Pas une H.E. dont on se sert pour des traitements.
Ceci étant, il m'arrive de mettre des H.E. de lavande ou de pamplemousse dans une préparation à cuire. Bien entendu j'y vais avec parcimonie. La cuisson doit d'ailleurs transformer la structure
moléculaire. Seul le parfum subsiste.