Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La cuisine de Papada
  • : Papada c'est pour dire Papa d'Amour ! C'est comme ça que mes enfants m'appellaient quand ils étaient plus petits et que je leur préparais plein de petits plats inventifs pour leur faire plaisir. Ils ont grandi mais ils adorent toujours mes petits plats ! Alors pourquoi ne pas vous faire partager mes trouvailes ou mes grands classiques ?
  • Contact

Recherche

10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 00:00

Aujourd'hui je ne vous parlerai que de dégustation d'un vin, et pas d'une recette. J'ai décidé de consacrer une partie de mon blog à ces dégustations que je fais régulièrement, ça changera un peu, et je suis que même les "non branchés vin" y trouveront leur compte.

La COTE ROTIE est ce vignoble escarpé que vous voyez quand vous êtes sur l'autoroute du soleil, un peu au sud de LYON, avec des vignes en terrasse, jusqu'à 45° (d'angle pas d'alcool !)

On n'y trouve que des vins rouges sous cette appellation. Historiquement, on distingue la Côte Brune et la Côte Blonde, dont les sous-sols diffèrent et donnent des qualités organoleptiques différentes.
Mais si les vins sont rouges, il peut entrer une part de vin blanc, (jusqu'à 10% voire davantage) issu du cépage Viognier, dans l'assemblage final ! Cela confère à ces vins des arômes floraux assez marqués.

Il y a aussi quelques lieudits, dont les plus célèbres sont "la Mouline", la Landonne", "la Turque" et..."les Grandes places".

Le vin de Jean Michel GERIN est issu de ce dernier lieudit.

Sa robe est sombre mais sans saturation. Le nez exhale de très jolies notes de fruits rouges et noirs, (griotte, cassis) d'épices, et fait vraiment plaisir à humer.
En bouche, il enveloppe bien, les tannins sont presque fondus, la matière est belle, avec beaucoup de nuances de fruits, et la fin de bouche bien longue, comme on les aime, toujours sur du fruit, et des épices qui arrivent ensuite. Le mariage des deux est très agréable.  Cette bouteille est presque à point.
Le millésime 97 dans le Nord de la Vallée du Rhône était intéressant mais n'a jamais suscité un excès d'enthousiasme. C'était une année un peu chaude. qui a eu le défaut de confiturer un peu trop les vins, souvent au détriment de l'équilibre. Et puis, des pluies malvenues ont aussi un peu gâché la fête...Cette bouteille témoigne en tout cas d'une vraie réussite car elle est très équilibrée.

Je l'ai bue à table avec un filet mignon de porc à la crème d'ail et un gratin de pommes de terre Rosevalt. L'accord était très bien.

Partager cet article

Repost 0
Published by papada - dans vins
commenter cet article

commentaires