Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La cuisine de Papada
  • : Papada c'est pour dire Papa d'Amour ! C'est comme ça que mes enfants m'appellaient quand ils étaient plus petits et que je leur préparais plein de petits plats inventifs pour leur faire plaisir. Ils ont grandi mais ils adorent toujours mes petits plats ! Alors pourquoi ne pas vous faire partager mes trouvailes ou mes grands classiques ?
  • Contact

Recherche

9 avril 2009 4 09 /04 /avril /2009 07:00
Les premiers légumes de Printemps arrivant sur les étals des marchés, on peut commencer à cuisiner quelques recettes bien de saison.

Je ne résiste pas aux premières fèves et asperges, et, dans la gamme de ce que j'aime préparer, il y a ; immanquablement, cette recette de ravioles qui fait un malheur à la maison !

C'est un truc tout simple, mais qui fait un effet boeuf, et, dussé-je en faire souffrir ma modestie, je me taille toujours un très grand succès si je la sers à des invités. Ce n'était pas le cas ce soir, il fallait roder la saison nouvelle, on était juste entre nous.

Voici la liste de ce que j'ai pris pour 4 personnes :
2 boites de 4 plaques de ravioles de Romans (vous savez, ces tout petits raviolis qui sont par plaque de 40 environ)
1,2 kg de fèves pas grosses du tout (les premières fèves sont parfaites pour cela. A partir du 15 Mai on ne trouve plus que des gros machins qui sont beaucoup moins fins)
500 gr d'asperges vertes
Cumin, sel poivre,
huile d'olive,
crème fraiche liquide


Le plus fastidieux c'est d'éplucher les fèves...j'ai mis une bonne heure parce qu'il faut d'abord écosser les fèves comme on le fait des petits pois. Mais ensuite, il faut éplucher ce qu'on a extrait des cosses ! Vous lirez des tas de revues où l'on vous explique qu'une fois les fèves écossées, vous les mettez à cuire, et qu'ensuite vous enlevez la pellicule de peau, mais pour ma part, j'ai résolu le problème en faisant tout de suite le double épluchage (sinon, quand les fèves sont toutes petites, le second épluchage après cuisson vous fait de la purée !)

Bref, une fois que vous avez réservé les fèves (c'est marrant de voir ce qu'il reste d'un kilo de fèves après ce double épluchage...j'ai mis les deux photos pour que vous vous rendiez compte.) vous pouvez attaquer les asperges !
Ne gardez que les extrémités (on va dire une dizaine de centimètres) et ne prenez pas des asperges trop grosses, bien au contraire, c'est un des rares cas où il vaut mieux avoir des asperges fines.
Vous couperez donc ces extrémités en 4 ou 5 morceaux et vous plongerez le tout dans une grande casserole d'eau bouillante salée (mais pas trop salée car comme vous ne jetterez pas l'eau de cuisson d'une part, et que l'évaporation va concentrer le sel que vous avez mis, d'autre part, essayez d'avoir la main plutôt légère.)

Une fois les asperges dans l'eau bouillante, comptez 15 mns, puis, au bout de ce temps, rajoutez les fèves doublement épluchées, et comptez encore 5 bonnes minutes (l'avantage des petites fèves c'est qu'elles cuisent très vite et gardent leur parfum) de cuisson.

Au bout de ce temps, baissez le feu au minimum, et jetez les 8 plaques de ravioles (personnellement je les rédécoupe toutes avec un couteau pointu sinon vous avez une plaque informe, mais en faisant ainsi, les ravioles s'individualisent.

Attendez une minute environ, (enlevez les papiers sur lesquels les ravioles reposaient , c'est beaucoup plus facile  quand elle sont immergées, elles se détachent toutes seules grâce à l'eau bouillante)  et, avec un écumoire, enlevez tout ce qu'il y a dans la casserole que vous réservez dans un saladier.

Puis, videz délicatement l'eau de cuisson de la quasi totalité, mais gardez environ un bon centimètre d'eau de cuisson au fond de cette casserole.
Remettez sur  feu mini, et ajoutez alors le basilic en poudre (assez généreusement) le cumin (assez généreusement aussi), le poivre, et de la crème liquide (une grosse rasade), laissez remonter en température, puis coupez le feu.

Incorporez alors ce que vous avez mis de côté dans le saladier, et tournez délicatement, puis rajoutez aussitôt une grosse rasade de la meilleure huile d'olive possible et tournez encore.

Servez aussitôt  dans des assiettes creuses ou des bols selon votre envie. Cela vous fait le repas !
Personnellement, j'ajoute toujours une deuxième rasade d'une super huile d'olive dans chaque bol que je sers.
On s'en lèche les babines !!!

Ce soir, j'ai accompagné cela d'un très beau Bourgogne blanc, un PULIGNY MONTRACHET 1er cru "les Combettes" 1999 du domaine E.SAUZET.

C'était vraiment un signe de Printemps et de renouveau... un vin très gras, très parfumé, qui commence tout juste à offrir le meilleur de lui-même. Comme le Printemps qui s'en vient !

Partager cet article

Repost 0
Published by papada - dans Entrées chaudes
commenter cet article

commentaires

Fantaisie 10/04/2009 08:51

Une bien bonne recette de printemps et bien arrosée !
Bon vendredi
Fantaisie

marion 10/04/2009 00:46

miam des petites ravioles et des tendres légumes verts, c'est très tentant!
Bisous!