Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La cuisine de Papada
  • : Papada c'est pour dire Papa d'Amour ! C'est comme ça que mes enfants m'appellaient quand ils étaient plus petits et que je leur préparais plein de petits plats inventifs pour leur faire plaisir. Ils ont grandi mais ils adorent toujours mes petits plats ! Alors pourquoi ne pas vous faire partager mes trouvailes ou mes grands classiques ?
  • Contact

Recherche

21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 07:00
Oui 40 ! Je les ai comptées. J'ai transformé la cocotte en caverne d'Ali Baba, et les gousses d'ail jouaient le rôle des voleurs, alors on les a châtiés comme il se doit en les dévorant sans état d'âme.

Mais il faut d'abord que je vous raconte comment je m'y suis pris...

J'avais  un beau roti de porc d'un gros kilo, dans le filet (ce n'est pas le morceau idéal pour le rôti en fait, car c'est trop maigre et cela a tendance un peu à sécher à la cuisson, mais bon, on ne va pas se plaindre non plus)

Pour commencer, j'ai badigeonné mon roti de porc de moutarde, et je l'ai recouvert de sauge en poudre, une bonne heure avant de commencer la cuisson, et je l'ai placé dans une cocotte en fonte au fond de laquelle j'avais mis un peu d'huile d'olive.

Ce qui m'a donné tout le temps pour préparer mes gousses d'ail que j'ai laissées "en chemise" c'est à dire avec la peau, et je les ai disposées tout autour du roti dans la cocotte.

Là, j'ai ajouté un petit verre d'eau, un petit verre de vin blanc, du sel du poivre, et j'ai attaqué la cuisson tout doux en couvrant d'emblée. J'ai retourné le roti au bout d'une demie-heure et recouvert à nouveau.
En tout, une heure de cuisson, et j'ai servi avec des courgettes que j'avais préparées très simplement, en les coupant en cubes, les faisant suer dans un peu d'huile d'olive et du gros sel, (ce qui fait rendre l'eau des courgettes) et en couvrant.  j'ai remué de temps en temps et recouvert aussitôt. Les courgettes fondent sous l'action du gros sel qui les libèrent de leur eau, et grâce au couvercle qui contribue à un genre de cuisson vapeur.
A la fin j'ai rajouté là aussi un peu de sauge pour parfumer. (d'habitude je mets du cumin, mais je ne voulais pas contratier les épices car le porc était à la sauge)

J'ai servi et ajoutant pour chacun quelques gousses d'ail confites à la cuisson.  Miam miam !!! c'était très réussi, et la sauce avait un super goût. En plus, l'ail confit de cette manière est d'une douceur qu'on a du mal à imaginer. Jamais on ne pourrait croire qu'on mange de l'ail.

J'ai servi un vin dont j'attendais le plus grand bien...Chateau CALON SEGUR 1988, (St Estèphe, 3è grand cru classé), que j'avais jalousement conservé dans la cave. Cela a été la seule déception de cette soirée. Ce vin était sans intérêt. C'est pourtant un très joli château d'habitude, mais dans ce millésime cela n'a pas été une réussite.
A oublier.

Partager cet article

Repost 0
Published by papada - dans viandes
commenter cet article

commentaires