Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La cuisine de Papada
  • : Papada c'est pour dire Papa d'Amour ! C'est comme ça que mes enfants m'appellaient quand ils étaient plus petits et que je leur préparais plein de petits plats inventifs pour leur faire plaisir. Ils ont grandi mais ils adorent toujours mes petits plats ! Alors pourquoi ne pas vous faire partager mes trouvailes ou mes grands classiques ?
  • Contact

Recherche

24 mai 2009 7 24 /05 /mai /2009 07:00
Encore du grenadin de veau allez vous dire. Certes, mais le mois de Mai est le mois idéal pour le veau, donc autant en profiter.
J'en ai repéré 4 magnifiques et il fallait penser à les préparer dignement.
Les asperges sont en forme en ce moment, les morilles accompagnent bien le veau, il ne restait plus qu'à opérer !

Donc, j'ai commencé par couper les asperges à la moitié de leur longueur  et les mettre dans de l'eau bouillante salée une dizaine de minutes, pour qu'elles restent croquantes.

Dans le même temps, j'avais mis à réhydrater quelques morilles dans un bol d'eau chaude.
J'ai débité 3 échalotes que j'ai fait fondre doucement dans un peu d'huile d'olive après avoir couvert la casserole. Au bout d'une dizaine de minutes j'ai ajouté les morilles ainsi qu'un peu du jus dans lequel elles avaient baigné, et j'ai augmenté le feu en même temps que je découvrais la casserole. J'ai remué régulièrement, rajouté du jus de morille quand il le fallait, ceci pendant 5 bonnes minutes.

Puis, j'ai baissé le feu et ajouté la crème liquide (une grosse rasade), le sel, le poivre et rapé de la noix de muscade. J'ai laissé mijoter.

Le temps de prendre mes grenadins, les passer délicatement dans la farine en enlevant les excès de celle-ci, faire chauffer un peu d'huile d'olive dans une poele, et faire saisir à feu vif les grenadins.
Il faut un peu appuyer dessus comme on le ferait d'un pavé de boeuf, histoire que cela cuise bien.
On retourne au bout d'environ 3 mns (ça dépend de la grosseur du grenadin en fait, le smiens étaient bien épais) et on répéte l'opération. Le grenadin doit rester un peu rosé à l'intérieur.

Servir celui-ci, poser les morilles crémées dessus, et les asperges pour finir.

Un truc simple et classique...donc indémodable !

Partager cet article

Repost 0
Published by papada - dans viandes
commenter cet article

commentaires

Didier Routier 26/05/2009 22:32

pas mal la recette