Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La cuisine de Papada
  • : Papada c'est pour dire Papa d'Amour ! C'est comme ça que mes enfants m'appellaient quand ils étaient plus petits et que je leur préparais plein de petits plats inventifs pour leur faire plaisir. Ils ont grandi mais ils adorent toujours mes petits plats ! Alors pourquoi ne pas vous faire partager mes trouvailes ou mes grands classiques ?
  • Contact

Recherche

7 juin 2009 7 07 /06 /juin /2009 07:00
Oh la grande bouteille !!!...

Eh oui, Jean François COCHE DURY est une légende vivante ! On s'arrache ses vins, et ce n'est pas pour rien. En avoir est très difficile, et les boire est un plaisir absolument certain.

Le 1er cru "Caillerets" est issu de vignes assez jeunes puisqu'elles ont moins de 10 ans dans ce millésime, mais le génie de ce vigneron c'est d'arriver à faire des vins gras et superbement expressifs grâce à une taille intelligente et une vinification magique.

Quant au millésime 2000, il fut généreux en Bourgogne, mais les grandes années de blancs ne sont pas les années de petits rendements!

Au premier nez, ce vin dévoile des arômes excquis de fleurs blanches, et de senteurs particulièrement minérales, ces deux composantes étroitement mêlées formant un très joli bouquet d'autant que quelques restes de notes de barrique sont venus donner un côté grillé fort agréable.

En bouche on ne sent pas du tout la jeunesse des vignes. Le vin est suffisamment gras, puissant comme il le faut, rond et vif à la fois. Bref, il montre de magnifiques qualités qui justifient pleinement la réputation mondiale de ce vigneron d'exception.

Je ne vous ai pas encore parlé de la longueur en bouche...une merveille de persistance, très savoureux avec une vivacité parfaite, et de longues variations minérales.

Chapeau bas ! 

Il commence à être à point. Mais il n'y a aucune urgence à le boire. Il va continuer à s'arrondir dans les années à venir.

Partager cet article

Repost 0
Published by papada - dans vins
commenter cet article

commentaires