Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La cuisine de Papada
  • : Papada c'est pour dire Papa d'Amour ! C'est comme ça que mes enfants m'appellaient quand ils étaient plus petits et que je leur préparais plein de petits plats inventifs pour leur faire plaisir. Ils ont grandi mais ils adorent toujours mes petits plats ! Alors pourquoi ne pas vous faire partager mes trouvailes ou mes grands classiques ?
  • Contact

Recherche

1 octobre 2009 4 01 /10 /octobre /2009 07:00
Oh...si vous aviez vu ces magnifiques prunes roses que mon paysan du coin vendait...non seulement elles sont magnifiques et originales, mais en plus un délice en bouche !!!

J'avais tellement envie d'en acheter encore une dernière fois avant que la saison soit finie que j'ai voulu leur rendre hommage et les adapter en tarte aux prunes. C'est d'ailleurs la première fois que j'en fais une avec ce fruit. Non pas que cela soit sorcier, mais simplement parce qu'il me faut un coup de coeur pour ça. Et là je l'ai eu.

Donc, j'avais ces magnifiques fruits  (appréciez les couleurs...) et j'ai agi de la manière suivante.
Primo, je le confesse, j'ai acheté une pate sablée toute faite car entre le moment où je me suis décidé et le temps qu'il me restait je n'avais plus trop le temps de peaufiner une petite pate maison. Tant pis pour moi, car c'était ce qu'il y avait de moins bon dans ce gâteau, ça m'apprendra.
Bref, j'ai fait cuire à blanc la pâte et j'ai laissé refroidir.
Pendant ce temps, j'ai fait une crème patissière en prenant 3 oeufs dont je n'ai gardé que les jaunes ! et que j'ai mélangés avec 60g de sucre en poudre, en fouettant bien pour que cela "blanchisse".
Dans le meme temps, j'ai mis à chauffer 30 cl de lait que j'ai aromatisé avec une lichette d'eau de fleur d'oranger et j'ai coupé au moment où cela allait bouillir.
J'ai versé lentement le lait bouillant sur le mélange oeuf/sucre, en remuant vigoureusement pour éviter que cela coagule, et à peine avais je unifié le tout que j'ai remis cette préparation dans la casserole qui avait servi à faire bouillir le lait.

A feu tout doux, en remuant sans arrêt, j'ai laissé délicatement épaissir (faut surtout pas que cela bouille sinon ca fait des grumeaux et c'est foutu!) . Le truc c'est de regarder la cuillère en bois qui tourne, quand le liquide la nappe et forme presque une pellicule, c'est que c'est bon. Il faut retirer la casserole du feu. Pour assurer le coup, et comme je n'ai pas mis la moindre farine, j'ai quand meme ajouté une feuille de gélatine que j'ai mise à tremper 5 mns ds l'eau froide et que j'ai mélangée à la préparation cuite.

Là, j'ai versé celle ci dans le fond de pate sablée et j'ai attendu que cela refroidisse pour mettre au frigo. 2 heures et quelques plus tard, la crème avait pris une consistance homogène et presque "durcie".

J'ai pu alors mettre mes prunes. Tout simplement je les ai coupées en deux, enlevé le noyau, et les ai disposées du mieux que je pouvais sur la crème.

Petite touche finale, j'ai mis dans une casserole 1/2 verre d'eau 2 cuillérées à soupe de sucre, et 3 prunes que j'ai coupées en petits morceaux et j'ai fait bouillir puis réduire en tournant bien. A la fin, j'ai mis une feuille de gélatine et j'ai laissé un peu refroidir avant de verser sur ma tarte pour napper les fruits d'une sorte de gelée.

A nouveau un petit voyage au frigo pour que cela refroidisse et que la gelée prenne.

J'ai servi ça, et tout le monde a adoré. Ca vous étonne?

Partager cet article

Repost 0
Published by papada - dans Desserts
commenter cet article

commentaires

Cécile 07/10/2009 16:12


J'en aurai pris volontier une part...


papada 07/10/2009 22:16


et tu aurais eu raison !
Mais il fallait faire vite...les deux asticots que j'ai à la maison sont des rapides, ils se sont jetés dessus!