Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La cuisine de Papada
  • : Papada c'est pour dire Papa d'Amour ! C'est comme ça que mes enfants m'appellaient quand ils étaient plus petits et que je leur préparais plein de petits plats inventifs pour leur faire plaisir. Ils ont grandi mais ils adorent toujours mes petits plats ! Alors pourquoi ne pas vous faire partager mes trouvailes ou mes grands classiques ?
  • Contact

Recherche

25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 07:02

Beaucastel-HJP-2001--2---500-.jpgA Chateauneuf du Pape, il y a peu de cuvées qui se distinguent particulièrement. Chacun connait les vins capiteux, souvent trop lourds, qui sont produits sur ce terroir.

Beaucastel-HJP-2001--3---500-.jpg 

Pourtant il existe quelques cuvées d'exception, le Chateau RAYAS, La cuvée DA CAPO du domaine PEGAÜ, la cuvée "Secret de SABON", et la cuvée "Hommage à Jacques PERRIN du Chateau de BEAUCASTEL.

 

J'en ouvre rarement. Il ne s'en produit pas beaucoup, et c'est la bagarre pour en obtenir.

 

Un ami m'avait ouvert une bouteille du millésime 2000 il y a moins d'un an et j'avais beaucoup aimé. J'ai voulu rééditer la chose dans un autre millésime.

 

2001 est une belle année à Chateauneuf du Pape, les vins sont sérieux, solides, puissants, tanniques, et fait pour la Beaucastel-HJP-2001--500-.jpglongue garde. C'était un peu gonflé d'ouvrir une bouteille aussi jeune, mais j'avais envie d'essayer.

 

La robe est d'une rare densité de couleur. C'est noir...

 

Au nez, de puissants effluves iodés se mélangent avec des notes florales et surtout beaucoup de fruits noirs, et des accents sauvages. Un nez très complexe donc, mais pas encore totalement épanoui.

 

En bouche, on boit de l'essence de raisin. C'est extrêmement concentré, et ravive les sensations du nez. On est dans du fruit noir et du sauvage.

 

C'est une bouche très originale. On croit macher de la terre parfumée aux fruits noirs. La sensation est profonde.
Beaucastel-HJP-2001--1---500-.jpg
Ce n'est pas le vin qui m'a le plus enthousiasmé, mais je dois reconnaitre qu'il y a quelque chose de spécial dans ce vin. Il traduit admirablement l'adéquation entre un sol et des cépages. Quelque chose de brut, de viril, d'insolent comme un soleil de plomb sur un ciel d'azur.

 

On est très loin des caricatures de Chateauneuf. A l'aveugle, j'aurais misé sur une grande Côte Rotie en raison de la qualité du grain du vin, et cette impression de sérieux et de raffinement que donnent les grands vins du Nord des Côtes du Rhone.

 

La longueur est vraiment excellente, et varie sur les mêmes registres que la bouche.

 

Bien sur, cette bouteille a été ouverte trop tôt. je réserverai la prochaine pour dans 5 à 10 ans. Mais j'ai bien aimé ce que j'ai découvert en elle.

Partager cet article

Repost 0
Published by papada - dans vins
commenter cet article

commentaires