Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La cuisine de Papada
  • : Papada c'est pour dire Papa d'Amour ! C'est comme ça que mes enfants m'appellaient quand ils étaient plus petits et que je leur préparais plein de petits plats inventifs pour leur faire plaisir. Ils ont grandi mais ils adorent toujours mes petits plats ! Alors pourquoi ne pas vous faire partager mes trouvailes ou mes grands classiques ?
  • Contact

Recherche

18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 07:02

Un événement particulier à fêter, beaucoup d'invités...vite,Montrose-1964--1---500-.jpg un magnum !

 

Certes, mais un magnum de quoi ?

J'ai mis longtemps avant de commencer à vraiment acheter quelques magnums, du coup, tout le fond de cave que je me suis constitué depuis 20 ans n'en comporte que quelques uns.

 

Je n'avais pas un choix énorme, mais l'occasion était importante.

 

Montrose-1964--3---500-.jpgJ'ai pris le dernier Magnum de Château MONTROSE 1964...l'étiquette est abimée, mais qu'importe, nous ne buvons pas les étiquettes à la maison (nous en fréquentons régulièrement de magnifiques mais nous ne les buvons jamais, la nuance est de taille !)

 

MONTROSE a toujours eu la réputation de faire des vins durs qui mettaient beaucoup de temps à se faire. Ce n'est que dans les années 2000 qu'un virage a été amorcé et que les vinifications sont un peu plus accessibles.

Montrose 1964 (2) [500]Mais avant, on savait que quand on achetait un Montrose, on ne l'ouvrait jamais avant 20 ans.

 

Je n'avais donc pas de souci quant à l'évolution de ce vin. D'autant que j'avais déjà bu un magnum du même millésime il y a quelques années et que j'avais pu voir l'évolution, ce qui m'avait fait penser que je pouvais allègrement attendre 4 ou 5 ans supplémentaires pour boire l'autre.

 

 

J'ai même carafé ce vin 2 heures à l'avance pour tenter de l'assouplir...

 

Le nez est très agréable, doux, avec d'assez subtils parfums d'épices, mais ce n'est pas un nez envahissant non plus. Il reste modeste. Joli mais modeste.

 

En bouche, c'est bien mais ce n'est pas grandiose. Le vin ne sera jamais rond avec un peu de tendresse. On est dans un registre d'extraction mais cela ne laisse pas beaucoup de place à la grâce...Bizarrement, ce vin m'a fait penser à ceux, Bourguignons, de Bernard DUGAT-PY où l'on cherche désespérément la grâce, un peu de suavité, un petit clin d'oeil derrière la masse extraite, mais qui ne se révèle toujours pas au bout de 20 ans.

Montrose-1964--500-.jpg 

Là, ce vin en avait 47, mais je suis certain qu'il n'en aura jamais. le style est dur, imposant, et les années patinent mais ne donnent jamais ce que le vin ne possède pas au départ.

 

Donc, ce dernier magnum a été liquidé sans autre regret. En eussé-je d'autres dans ma cave que je me demanderais bien ce que je pourrai en faire. Battre des records de longévité ? Ma foi, peut-être, mais ce n'est pas ce que je cherche dans un vin.

Partager cet article

Repost 0
Published by papada - dans vins
commenter cet article

commentaires