Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La cuisine de Papada
  • : Papada c'est pour dire Papa d'Amour ! C'est comme ça que mes enfants m'appellaient quand ils étaient plus petits et que je leur préparais plein de petits plats inventifs pour leur faire plaisir. Ils ont grandi mais ils adorent toujours mes petits plats ! Alors pourquoi ne pas vous faire partager mes trouvailes ou mes grands classiques ?
  • Contact

Recherche

28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 07:02

Gevrey-1er-cru-2000-Claude-DUGAT--2---500-.jpgAh...un Gevrey Chambertin de Claude dugat c'est toujours une expérience sensorielle magnifique. Mais un Gevrey Chambertin 1er cru  c'est encore mieux !

 

Ce vin provient d'un assemblage de deux parcelles située en appellation 1er cru, d'où ce nom "générique". Là, ce sont "les crapillots" et (j'ai un doute...je ne suis pas certain...) Petite Chapelle...

 

C'est assez rare de boire un Gevrey 1er cru de ce producteur exceptionnel car il s'en produit très peu.

 

Ce millésime 2000 en Côte de Nuits, était un millésime assez tendre, avec une charge en raisin particulièrement importante, même chez les vignerons les plus vigilants. Il a donné des vins Gevrey-1er-cru-2000-Claude-DUGAT--6---500-.jpgqui se sont toujours bien laissé approcher, dès leur prime jeunesse. Personnellement, j'adore ce millésime qui possède rondeur et grâce, peu tannique, bref, un millésime qui permet de ne pas attendre les 12 à 15 années indispensables habituellement.

 

La robe est assez sombre, et le nez, absolument magnifique !!!  Si vous aimez les nez magiques des Pinots Noirs, vous avez là de quoi vous ravir !

 Gevrey-1er-cru-2000-Claude-DUGAT--4---500-.jpg

Tout en puissance fruitée, un fruit exubérant qui semble jaillir du verre...quelle beauté !

 

En bouche, je m'attendais à avoir un vin bien rond. Certes, il n'est pas anguleux, mais on sent très bien le terroir de Gevrey en dépit du millésime, avec cette espèce de rugosité virile qui laisse un aspect tannique sur la langue.

 

C'est très bon, et très typé Gevrey. Je n'aurais jamais trouvé le millésime à l'aveugle car la corpulence de ce vin m'a étonné.

 

En tout cas, ce fut un excellent moment, et l'occasion de constater, une fois de plus, combien Claude DUGAT excelle dans la vinification. Il traduit ses terroirs avec un soin particulier, et m'a encore conforté dans la première place que je lui accorde parmi les vignerons de cette commune !

Partager cet article

Repost 0
Published by papada - dans vins
commenter cet article

commentaires

Fred 08/12/2011 17:31

hmmmm; cela donne envie d y etre
je partage avec toi les belles surprises bourguignonnes en rouge sur ce millesime.