Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La cuisine de Papada
  • : Papada c'est pour dire Papa d'Amour ! C'est comme ça que mes enfants m'appellaient quand ils étaient plus petits et que je leur préparais plein de petits plats inventifs pour leur faire plaisir. Ils ont grandi mais ils adorent toujours mes petits plats ! Alors pourquoi ne pas vous faire partager mes trouvailes ou mes grands classiques ?
  • Contact

Recherche

23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 07:02

GEVREY-2000-POTEL-N--2---500-.jpgIl est rare que je boive des vins de chez Nicolas POTEL, et encore plus quand il s'agit de crus de la Côte de Nuits.

Nicolas POTEL officie généralement en Côte de Beaune, et sa réputation est plutôt dûe à la qualité de ses Volnay.

 

J'étais donc assez curieux de goûter cette bouteille que l'on venait de m'offrir.

  GEVREY-2000-POTEL-N-etiq--500-.jpg

Le millésime 2000 est un millésime abondant, à la maturité difficile en raison de cette même abondance, et de la difficulté qu'ont eus les pieds de vigne à nourrir des grappes surnuméraires...

 

Mais on trouve de fort belles choses dans ce millésime en raison de cette tendresse, cette rondeur un peu inhabituelle.

 

Le tableau étant brossé, voici ce que j'ai pensé de ce vin.

 

Tout d'abord, le nez tire davantage sur les fruits secs et les arômes de purneau/griotte que sur la belle expression de fruit frais d'un grand Pinot noir.  On sent les tannins transpirer derrière ce nez, et ce n'est jamais un trop bon signe...

 GEVREY-2000-POTEL-N--3---500-.jpg

La bouche confirme cette impression, avec une espèce de puissance tannique assez malvenue dans le contexte du millésime, comme si l'on avait voulu faire un peu trop d'extraction dans un millésime qui ne le demandait pas.

Résultat, on a une sorte de dureté qui semble vouloir faire croire que le terroir de Gevrey est tannique et viril, alors qu'il n'y a qu'une erreur de vinification.

 

C'est dommage car, hormis ce défaut davantage dû à l'incompréhension du millésimeet à des pratiques trop systématiques, le vin est agréable.

 

Il ne sera jamais grand, mais c'est un vin assez bien fait.

 

Pas facile pour un viticulteur habitué à travailler la délicatesse des vins de la Côte de Beaune Gevrey-2000-POTEL--500-.jpgde se retrouver à vinifier un Gevrey, et oublier que le terroir finit toujours par reprendre le dessus, et qu'il n'y a pas besoin d'en exacerber les caractéristiques selon l'idée que l'on s'en fait.

 

C'est sans doute cela qui différencie les très grands vignerons des autres...

Partager cet article

Repost 0
Published by papada - dans vins
commenter cet article

commentaires