Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La cuisine de Papada
  • : Papada c'est pour dire Papa d'Amour ! C'est comme ça que mes enfants m'appellaient quand ils étaient plus petits et que je leur préparais plein de petits plats inventifs pour leur faire plaisir. Ils ont grandi mais ils adorent toujours mes petits plats ! Alors pourquoi ne pas vous faire partager mes trouvailes ou mes grands classiques ?
  • Contact

Recherche

1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 07:02

Nuits-Boudots-94-LEROY--500-.jpgLe domaine LEROY est une sorte de mythe en Bourgogne.

On y trouve les vins les plus onéreux qui soient, dans des appellations modestes.

 

Mais il faut reconnaitre que les vins sont exceptionnels, et d'une concentration remarquable. Des rendements minuscules président à leur élaboration, et l'extraordinaire talent de Mme Lalou BIZE font qu'ils ont une étoffe incroyable,

 

J'ai très rarement l'occasion de goûter ces vins. Ils sont rares, excessivement chers, et la plupart sont vendus aux Japonais, ou aux américains.

 

Un ami m'a récemment invité chez lui. Il avait cuisiné un somptueux boeuf Bourguinon, et m'a demandé d'aller choisir le vin pour accompagner. Après une bonne réflexion (le choix était celui que doit opérer tout un chacun quand il est dans la caverne d'Ali Baba...) j'ai opté pour ce Nuits St Georges 1er cru "les Boudots" d'un millésime assez minable : 1994

Le genre de millésime où il ne faut pas attendre grand chose.

C'était donc un très bon test pour jauger un vin d'un producteur mythique.

 

Et l'essai fut concluant,  au delà de ce qu'il est même possible d'imaginer.

 

La robe était tuilée, et au nez des arômes un peu anciens où se mariaient des notes confites de fruits, des nuances florales assez abondantes, et surtout des épices à revendre !

 Nuits-Boudots-94-LEROY--1---500-.jpg

On aurait dit un comptoir du 16è siècle !

 

Après ce nez superbe, la bouche ne fut pas en reste. Le vin était puissant, mais en même temps plein d'arômes divers. Il y avait une matière de grande qualité.

Un vin épanoui, qui offrait beaucoup de choses, avec une âme et une race...

Quelle longueur en bouche, quelle plénitude, et que d'arômes épicés.

Une leçon de vin quand on songe au millésime, et la preuve que ce domaine est à la hauteur de la légende qui l'entoure.

Je fus vraiment ravi de goûter une si jolie bouteille, qui accompagnait merveilleusement le plat servi avec.

 

Un vrai beau moment !

Partager cet article

Repost 0
Published by papada - dans vins
commenter cet article

commentaires

dalila 03/06/2010 09:46


slt papada,un bonjour du jeudi,bizzz


fred 01/06/2010 09:11


Lalou Bize Leroy transcende les terroirs. J'ai un souvenir d'un clos de la roche 1994 somptueux de finesse.
Comme tu le precises, plein d'epices jamais lourd.
un concentré de pinot sans extraction