Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La cuisine de Papada
  • : Papada c'est pour dire Papa d'Amour ! C'est comme ça que mes enfants m'appellaient quand ils étaient plus petits et que je leur préparais plein de petits plats inventifs pour leur faire plaisir. Ils ont grandi mais ils adorent toujours mes petits plats ! Alors pourquoi ne pas vous faire partager mes trouvailes ou mes grands classiques ?
  • Contact

Recherche

27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 07:02

Volnay-1er-Bousse-d-or-1988-etiq--500-.jpg1988 n'est pas un millésime que j'apprécie particulièrement en Bourgogne. C'est l'image même du faux bon millésime comme a pu l'être 1983, mais pour d'autres raisons.

 

J'ai toujours trouvé les vins trop tanniques et très rarement j'ai eu un franc plaisir avec un Bourgogne de cette année là.

 

Ce soir, j'avais un accord assez délicat à faire par rapport à une viande, et il m'a semblé qu'un vin de la Côte de Beaune irait bien.

 

Allant visiter ma cave je suis tombé sur cette bouteille oubliée...un très bon ami était allé acheter des vins en Bourgogne en 1991 et m'avait demandé si je voulais des choses. A l'époque j'étais moins affuté qu'aujourd'hui, et je lui ai dit "banco"

 

Il m'avait ramené quelques bouteilles dont celle ci qui représentait pour lui une vraie réussite, principalement parce que le domaine, à l'époque, était extrêmement courtisé et qu'il était particulièrement difficile d'obtenir quoi que ce soit directement au domaine.

 

Ce fut presque comme un trophée qu'il m'a ramené quelques flacons de ce domaine à l'époque prestigieux.

  Volnay-1er-bousse-d-or--500-.jpg

J'avais eu l'occasion d'en goûter deux ou trois dans la décennie 2000 mais sans avoir jamais été convaincu.

Et ce soir, je me suis dit que "ça allait le faire" !!

 

Le nez est assez classique des Pinots noirs qui commencent à prendre de l'âge. On est dans des arômes de fruits très murs, confits même, légèrement torréfiés. Un nez complexe mais sans plus...

 

En bouche, je dois avouer que je ne me suis pas réconcilié avec ce millésime...je ne reconnaissais pas le caractère aérien et délicat du Volnay.

 

A l'évidence ce vin a été trop extrait...il y a encore trop de tannins. Manifestement une erreur qui ne se corrigera jamais.

 

Ce n'est pas mauvais du tout, loin de là, mais ce ne sera jamais grand je le crains. Ou alors peut-etre, susbsiste t-il une chance que d'ici 6 à 8 ans, le vin s'installe sur ses arômes tertiaires et que les tannins soient totalement fondus. Cela pourrait peut-être alors s'avérer excellent ?

 

Mais quoi qu'il en soit, rien n'est certain.

Je suis convaincu qu'il y a eu une erreur dans la vinification et que cette erreur empêchera ce vin de jamais nous éblouir.

 

A 22 ans, ne pas arriver à exhiber son terroir est le signe que quelque chose a été loupé.

 

Tant pis. Je garderai les autres bouteilles pour dans 5 à 10 ans mais sans jamais espérer grand chose...

Partager cet article

Repost 0
Published by papada - dans vins
commenter cet article

commentaires