Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La cuisine de Papada
  • : Papada c'est pour dire Papa d'Amour ! C'est comme ça que mes enfants m'appellaient quand ils étaient plus petits et que je leur préparais plein de petits plats inventifs pour leur faire plaisir. Ils ont grandi mais ils adorent toujours mes petits plats ! Alors pourquoi ne pas vous faire partager mes trouvailes ou mes grands classiques ?
  • Contact

Recherche

12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 07:00
Oulala...je vais en choquer quelques uns avec un telle alliance.

Mais pourtant, je vous certifie qu'il n'y avait rien à jeter. J'adore l'époisses autant que la saucisse de Morteau, et je me suis dit qu'il fallait essayer de les combiner pour voir ce que cela faisait.

Le moyen le plus simple c'est de faire une tarte salée.

Mais d'abord, faire cuire la saucisse de Morteau, en fait, la faire pocher dans une casserole d'eau (non salée car la saucisse est suffisamment salée comme ça) et NE PAS PIQUER LA SAUCISSE avec une fourchette sinon elle rendrait tout son gras.
Comptez une vingtaine de minutes quand l'eau bout.

Ce qui vous laisse le temps de préparer la suite.
Primo, une pâte feuilletée toute prête (si vous avez le courage de faire la fameuse pâte à 6 tours, ne vous gênez pas, personnellement, je trouve mon bonheur avec certaines pâtes toutes faites et quand je prévois suffiisamment à l'avance, je commande même ma pate feuilletée chez mon patissier préféré qui me la vend crue (pensez y, ça coûte trois fois rien!)

Bref, quand la pate est étalée, vous la piquez avec une fourchette, et vous badigeonnez d'huile avant d'égoutter le surplus (ceci permet d'éviter que la pâte se détrempe pendant la cuisson. En mettant une couche protectrice d'huile, cela empêche que ce que vous mettrez comme garniture ne vienne imbiber la pâte et fasse un platras car l'huile forme une fine pellicule qui interdit tout contact entre la pâte et ce que vous mettez dessus...).

Dans un saladier, vous battez 3 oeufs et vous ajoutez de la crème fraiche. Je n'ai pas voulu allonger avec du lait car je me suis dit qu'avec le fromage qui allait dégouliner, il fallait faire quelque chose qui ait quand meme un peu de consistance.
J'ai ajouté pas mal de noix de muscade et de poivre à cette préparation , mais pas de sel car l'Epoisses et la saucisse en contiennent suffisamment.
J'ai donc versé la préparation sur la pâte, et ajouté l'époisses que j'ai coupée en fines tranches et disposée un peu partout.

Une fois que ma saucisse a été pochée, je l'ai mise à égoutter, et l'ai débitée en tranches assez fines de manière à garnir toute ma pâte.

Là, j'ai mis au four à 200 °C pendant une quarnataine de minutes et j'ai servi.

Le résultat était tout à fait intéressant. Je vous recommande toutefois de servir cette tarte avec une salade verte un peu vinaigrée de manière à former un contraste un peu acide face au gras amené par l'époisses et la saucisse.

Nous, on a bu un vin bien vif, assez acide, qui a joué ce rôle, mais la salade aurait malgré tout été la bienvenue.

Mais on a tout mangé à 3...ce qui prouve quand même que c'était drôlement bon!
Repost 0
Published by papada - dans Entrées chaudes
commenter cet article
16 août 2009 7 16 /08 /août /2009 00:00
On reprend doucement...l'été est toujours bien là, faut cuisiner les plats de saison et ne pas trop se casser la tête...rester très près du produit pour en préserver la pureté, tout en agrémentant avec quelques variations de saison.

En ce moment le basilic est roi, et se prête à toutes les combinaisons.

J'ai donc essayé de faire un petit truc tout simple qui soit bien dans la saison. Les courgettes sont au mieux, les poivrons idem.
Mais là, j'ai un peu fainéanté. pas le courage de faire revenir les poivrons sur la grille du four, alors j'ai pris de poivrons tout prêts, je dois le confesser...

Avant j'avais acheté une pate brisée dont j'ai foncé un moule à tarte, et j'ai recouvert cette pâte à moitié avec de la moutarde en graines, et l'autre moitié avec une préparation au Pesto.

Ensuite, j'ai sorti mon couteau spécial, que j'ai acheté à une foire, et qui permet de faire de très fines et régulières tranches sur les légumes long et un peu mou, dont le meilleur exemple est la courgette.
Avec ce couteau, on règle l'épaisseur des tranches et on coupe. Tout a le même calibre et c'est extrêmement pratique.

J'ai donc débité une courgette en fines tranches que j'ai disposées en croisillons sur ma pâte.

Ensuite, j'ai détaillé 4 poivrons  à l'huile en lamelles et je les ai disposés par dessus les courgettes mais en diagonale pour faire joli.

Le temps d'enfourner à four très chaud (220 °C) pendant une vingtaine de minutes, à l'issue desquelles j'ai mis quelques très fines tranches d'un super Parmesan (Grano Padano) que je viens de ramener d'Italie loù j'ai passé quelques jours, et j'ai remis une petite dizaine de minutes au four pour que la cuisson d'achève et que le fromage fonde.

Servi très chaud, c'était simple et bon. Je suis sur que ce soir, quand on le finira à froid on se régalera autant.
Au point de vue gustatif, le côté au Pesto semble bien meilleur que celui où j'ai mis la moutarde en graines qui parait plus forte, et étouffe un peu les légumes.
Mais bon, après tout, il fallait essayer.
Repost 0
Published by papada - dans Entrées chaudes
commenter cet article
27 juillet 2009 1 27 /07 /juillet /2009 07:00
Hum...je me suis fait plaisir avec cette recette.
C'était aussi bon que ce que c'était beau à voir, c'est dire !

Bref, comme j'avais de magnifiques noix de St Jacques, j'ai décidé d'innover un peu.

Alors j'ai fait comme suit :

J'avais acheté 2 oranges et un pamplemousse rose. Dans un premier temps, j'ai coupé ces deux fruits en enlevant l'écorce et la partie blanche en même temps. En faisant ainsi, il devient extrêmement facile de lever les quartiers de fruits que j'ai réservés.
Avez la seconde orange, j'ai juste pressé pour obtenir un jus que j'ai mis à chauffer dans une poêle, pour qu'il réduise bien (au moins de moitié).

Là, j'ai mis mes noix de St Jacques à cuire, et je les ai enlevées de la poêle une fois la cuisson opérée.

Le jus avait continué à réduire et semblait presque caramélisé.
C'est alors que j'ai pris environ 40grs de beurre bien froid que j'ai mis dans la poele et avec ce beurre, j'ai comme déglacé les sucs caramélisés. Là, il faut couper le feu, inutile de faire cuire. Ce jus obtenu avec le beurre manié et la réduction de jus d'orange forme une sauce très goûteuse dont vous napperez les noix de st jacques, avant de rajouter les quartiers d'orange et pamplemousse.

Regardez comme c'est appétissant !
Repost 0
Published by papada - dans Entrées chaudes
commenter cet article
19 juillet 2009 7 19 /07 /juillet /2009 07:00
J'ai trouvé de belles noix de St  Jacques et j'ai décidé de les préparer très simplement .

Un petit lit de poireaux allait lui faire un merveilleux berceau. J'ai donc trouvé 2 beaux poireaux que j'ai débités en petits carrés que j'ai mis à suer dans un peu d'huile d'olive après avoir couvert la poêle.
Quand l'eau de végétation s'est évaporée, j'ai rajouté une bonne rasade de Noilly Prat pour parfumer.

Une fois les poireaux cuits (comptez une dizaine de minutes à feu doux) j'ai ajouté les noix de St Jacques et j'ai augmenté la puissance du feu. J'ai alors salé et poivré.


Avec la fourchette j'ai un peu appuyé dessus pour accélérer la cuisson (en faisant cela on fait sortir le jus de la St Jacques et cela la fait cuire un poil plus vite) et j'ai retourné les noix au bout de 2 mns environ. Meme sort pour l'autre côté...mais au bout d'une minute j'ai ajouté une bonne rasade de crème liquide et j'ai baissé le feu en triturant les noix pour que la crème pénètre tout.

Une minute plus tard j'ai servi...d'abord le lit de poireaux, puis j'ai posé les noix par dessus et la crème enfin.

Un régal !!!

On a accompagné cela d'un PULIGNY Montrachet 1er cru "les Referts" 2001 du domaine Etienne SAUZET. Le mariage était très beau. Mais je vous commenterai cette bouteille prochainement.
Repost 0
Published by papada - dans Entrées chaudes
commenter cet article
17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 07:00
Eh bien mes amis, quel titre !!!

Presque un programme à lui tout seul un titre comme ça !  Bon, que se cache t-il derrière cet énoncé? un plat très agréable, une entrée sympa qui peut faire un repas en été.

Alors voici la manière dont j'ai procédé :

J'ai pris une pâte feuilletée toute faite, que j'ai badigeonnée d'une préparation de pistou (un petit bocal tout prêt où est mélangé du basilic avec de l'ail et de l'huile d'olive).
Puis, j'ai mis quelques morceaux de saumon fumé, environ 100 grs de Roquefort que j'ai émietté, puis un poivron vert que j'ai détaillé en petites lamelles et que j'ai disposé un peu comme une rosace sur ma pâte.

Pour terminer j'avais quelques crevettes que j'ai disposées sur le pourtour extérieur, un peu de poivre (pas de sel car le saumon et le roquefort en sont déjà suffisamment pourvus, et hop! direction le four à 200°C pendant 30 minutes.

Le résultat était très bon ! On sentait bien tout et c'était fin et léger.
Le seul petit bémol que je mettrai vient du Roquefort qui est un peu envahissant. J'aurais du n'en mettre qu'une cinquantaine de grammes.

Mais pour le reste c'était beau et bon à la fois.
Repost 0
Published by papada - dans Entrées chaudes
commenter cet article
12 juillet 2009 7 12 /07 /juillet /2009 07:00

Avec les chaleurs, on cherche une nourriture rafraîchissante, alors je me suis dit que je pouvais tenter un truc qui ressemble un peu à la saison estivale !

Qui dit été dit tomate, basilic...et pourquoi pas cébette tiens? Allez, voilà le trio gagnant dans la dernière ce soir, mais on n'est ni à Vincennes, ni à Auteuil, et rien ne sera truqué je vous le promets !

Alors j'ai décidé de faire une pâte sablée à ma façon...j'ai pris 250 grs de farine INTEGRALE de Petit Epautre à laquelle j'ai ajouté une bonne pincée de sel, une grosse cuillérée de basilic en poudre, et 125 gr de beurre en petits morceaux et j'ai essayé d'unifier tout cela avec mes mains...Pas évident parce que le beurre fond sous la chaleur des mains, et colle de partout. Mais je suis à peu près arrivé à faire un truc, et j'ai formé un puits.

J'ai pris 2 jaunes d'oeuf que j'ai battu vigoureusement à la fourchette avec 70 grs de sucre en poudre, et j'ai mis une rasade d'eau de fleur d'oranger (oui je sais, j'en mets souvent, mais que voulez vous j'adore trop cette odeur)  avant de mettre ce mélange dans le puits fait par la farine+beurre. Là, je me suis servi d'une fouchette pour essayer d'agglomérer tout (parce que si j'avais encore mis mes mains cela aurait fait une sorte de mélasse à cause de la chaleur des mains qui aurait fin de faire fondre le beurre.), et j'ai formé une sorte de boule que j'ai mise au frigo pendant une demie heure.

Au bout de ce temps, j'ai repris la pâte un peu refroidie et je l'ai étalée grossièrement avec un rouleau, puis j'ai découpé des morceaux que j'ai mis dans des moules à tartelettes individuels, en appuyant comme il fallait pour que les bords soient bien recouverts.
Et là, direction le four, 210 °C pendant 25 mns (parce que je voulais que ce soit bien cuit)

Ce qui m'a laissé le temps de préparer la garniture. J'avais des tomates cerise que j'ai coupées en 2 ou en 4 selon la grosseur. J'ai mis aussi quelques brins de cébette que j'ai coupée en fins tronçons à l'aide d'un ciseau. Et puis quelques feuilles de basilic frais que j'ai ciselées. Un poil de vinaigre balsamique, de l'huile d'olive, sel poivre, et j'ai touillé.

A côté j'ai fait une petite sauce en mettant dans un mixer pas mal de feuilles de basilic frais, le jus d'un demi citron, un peu d'huile d'olive, sel, poivre, et j'ai mixé avant de réserver.

Une fois les pâtes cuites à blanc, je les ai laissées refroidir, et j'ai mis sur chaque fond de tarte quelques cuillérées du mélange tomate cerise/Cébette/Basilic, puis j'ai mis une petite touche d'huile d'olive, du vinaigre balsamique en pulvérisation, j'ai fait de très fines tranches de parmesan que j'ai disposées par dessus et j'ai terminé en mettant la sauce au basilic.

Que c'était bon !!!  un vrai plat d'été, tout en couleurs, en saveurs et en fraîcheur. Une idée à retenir et améliorer encore si possible, peut-être en faisant une pâte un peu plus fine? Mais ça je ne sais pas trop comment y arriver.
Et comme je dis toujours : "le mieux est l'ennemi du bien!" donc, on se contentera de le refaire et personne ne se plaindra...

Ca a l'air joli non?
 

Repost 0
Published by papada - dans Entrées chaudes
commenter cet article
16 juin 2009 2 16 /06 /juin /2009 22:26

Voilà un truc aussi simple que c'est bon ! Et parfaitement de saison! Quelque chose qui se mange chaud ou froid, à votre guise.

Pour réaliser cette recette, voici ce qu'il faut:
une pate brisée, 2 belle tomates, de la moutarde à l'ancienne (en grains), un peu d'huile d'olive, du gruyère râpé, de l'ail en poudre, du basilic en poudre et des olives noires.

Commencez par piquer la pate brisée avec une fourchette, partout ou vous pouvez.
Puis, et c'est très important, badigeonnez d'huile d'olive cette pate, et étalez celle ci avec une fourchette de manière à ce que l'huile couvre toute la pâte . Enfin, évacuez l'excédent de celle ci en inclinant votre pâte au dessus de l'évier.
C'est important de faire cela sinon l'eau qui sera rendue par les tomates détrempera votre pâte et votre cuisson sera loupée
En procédant comme je vous l'ai indiqué, vous mettez en fait une fine couche d'huile entre la pate et tout ce qui pourra être ajouté, et de cette manière, l'eau des tomates n'entrera jamais en contact avec le pâte! Pas bête Hein ?

Donc, une fois l'opération effectuée, mettez la pâte dans un récipient adéquat, et badigeonnez le fond avec un peu de moutarde à l'ancienne.
Puis, ajoutez les 2 tomates que vous coupez en très fines rondelles et que vous juxtaposerez et superposerez dans le moule.
Ajoutez alors l'ail en poudre, la basilic en poudre, puis mettez la touche finale en ajoutant quelque  petites olives noires.

Enfournez à 200°C pendant 35 à 40 mns.

Le résultat est très chouette. Tout le monde s'est régalé!
Et vous pouvez manger cela chaud ou froid, à votre guise.

Repost 0
Published by papada - dans Entrées chaudes
commenter cet article
26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 07:00
Oh que c'était bon ! 
Faut dire, le St Marcellin, on aime beaucoup à la maison.

Mais là j'ai eu une petite inspiration en voyant à la grande surface du coin qu'ils soldaient des fromages qui avaient perdu un peu de leur fraicheur.

Ca a fait pschittt !  Et hop, j'ai pris 4 fromages (forcément on était 4 à manger) et j'ai procédé tout simplement.

Prendre 3 assiettes. Dans la première, mettre de la farine. Dans la seconde vous battez vigoureusement un oeuf. Dans la 3è vous mettez de la chapelure.

Et là vous passez d'abord le fromage dans la 1ère assiette, puis la deuxième...et enfin...(dois-je vous faire un dessin?)

A partir de là vous mettez dans une poele avec un peu d'huile d'olive à feu moyen moins. au bout de 3 mns environ (il faut vérifier la dorure du dessous en soulevant légèrement les fromages, que cela soit bien doré) vous tournez en rajoutant, si besoin un poil d'huile d'olive (parce que, sinon, la chapelure ne peut pas dorer s'il ne reste plus de matière grasse. Elle va noircir et ce sera moins bon.

Servez les fromages panés sur un lit de salade...vous m'en direz des nouvelles !
Repost 0
Published by papada - dans Entrées chaudes
commenter cet article
9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 07:00
Il y avait longtemps que je n'avais pas fait de tarte salée. C'est un des trucs que j'adore faire.

Aujourd'hui je me suis dit qu'il fallait composer avec des choses de saison. L'épinard est au mieux de sa forme au mois de Mai, alors, il fallait trouver quelque chose qui puisse l'accompagner.

Un vaudeville...un ménage à trois, du saumon fumé et du fromage de chèvre !

J'ai donc pris 600 grs d'épinard frais que j'ai fait revenir  dans un wok, en ajoutant un quart de verre d'eau, en couvrant à feu assez vif. Toutes les minutes je découvre et  tourne avec une cuillère en bois. En 5 minutes on a la consistance parfaite, et l'eau s'est évaporée. Il suffit juste de rajouter un peu d'ail en poudre, et de poivre, et laisser de côté.

Le temps de casser 3 oeufs, mettre une lichette de lait, une autre lichette de crème liquide, de la noix de muscade, du poivre et on bat le tout. On rajoute alors les épinards que l'on tranche en petits morceaux, et on mélange bien avec les oeufs.

J'ai pris un paquet de 200g de saumon fumé, et j'ai mis la moitié dans cette préparation en découpant des petites lanières. Le reste du paquet je l'ai mis sur une pate feuilletée toute prête que j'ai déroulée, badigeonnée d'huile d'olive que j'ai soigneusement étalée sur toute la surface de la pâte, puis j'ai piqué celle ci avec une fourchette un peu partout, avant de vider l'excédent d'huile (en inclinant la pâte sur son suport, l'huile excédentaire est évacuée facilement.  De cette manière, la pate est protégée par une mince pellicule d'huile ce qui permettra qu'elle cuise normalement, sinon elle se détrempe et cela fait un truc pas très bonnard.

Sur cette pâte que j'ai étalée dans un moule, j'ai disposé le reste des tranches de saumon fumé sur le fond, puis j'ai versé la préparation oeuf/creme/épinards.

Pour terminer j'ai mis de fines tranches d'un petit fromage de chèvre que j'avais sur le dessus, et j'ai enfourné 40 mns à 200°C

Le résultat vous l'avez sous les yeux... Le plus fort, c'est que j'ai réussi à faire manger des épinards à mes mômes en leur faisant croire que c'était de la laitue !!!  Ils ont adoré ma tarte alors qu'ils n'auraient même pas goûté si je leur avais dit la vérité.

Le problème c'est qu'ils vont me dire de tout quand ils liront la recette sur le blog. Tant pis, j'assume !
Repost 0
Published by papada - dans Entrées chaudes
commenter cet article
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 07:00
L'autre soir, on était invités chez des amis.
La copine avait fait une entrée diabolique ! des champignons farcis...ouahhhh délicieux !

Je me suis dit qu'il fallait absolument que je refasse cette recette et vous la commente ici.

J'ai pris 8 beaux champignons, une méga échalote, du Marsala, et un bocal de paté de foie assez sélect , presque du foie gras (en fait c'est ce que j'aurais du mettre dans la recette mais je n'avais plus de petite boite de foie gras sous la main...)

J'ai commencé par faire réduire l'échalote dans un peu d'huile d'olive, puis j'ai ajouté les pieds de 6 des 8 champignons, et 2 champignons en totalité que j'ai mis également à réduire.

Après réduction, j'ai mis cette préparation au mixer, en ajoutant aussi une rasade de Marsala, du sel/poivre, le bocal de paté de foie++ et j'ai mixé.

Puis j'ai mis les 6 champignons qui me restaient sur le dos, et j'ai rempli avec la farce.

Ensuite, direction le four, pour une vingtaine de minutes. et on sert !

Résultat : Pas mal, mais peut mieux faire ! La copine avait bien mieux réussi que moi.
Il faut dire pour ma décharge que j'avais décidé de ne pas mettre de chapelure pour ne pas alourdir la farce, mais je crois que le mauvais côté de cette décision fait que cela manquait un peu de consistance.
C'est à améliorer. C'était assez bon, mais cela manquait de quelque chose...va falloir que je me creuse les méninges. Si vous avez un tuyau, merci de m'en faire part !
Repost 0
Published by papada - dans Entrées chaudes
commenter cet article