Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La cuisine de Papada
  • : Papada c'est pour dire Papa d'Amour ! C'est comme ça que mes enfants m'appellaient quand ils étaient plus petits et que je leur préparais plein de petits plats inventifs pour leur faire plaisir. Ils ont grandi mais ils adorent toujours mes petits plats ! Alors pourquoi ne pas vous faire partager mes trouvailes ou mes grands classiques ?
  • Contact

Recherche

31 juillet 2009 5 31 /07 /juillet /2009 07:00
Un tian...vaut mieux que deux tu l'auras !

C'est ce que dit le proverbe. Et je dois avouer qu'il s'est avéré parfaitement juste.
Je n'avais jamais fait de tian, mais je pense que je viens d'inaugurer une longue série.

C'est bête comme chou à faire .
Pour réaliser le mien, j'avais pris quelques minis aubergines, des tomates bien mûres, un oignon doux, des courgettes.

Après, il suffit d'un bon couteau bien aiguisé, et vous détaillez tous ces légumes en fines lamelles que vous disposez régulièrement sur un plat allant au four, en alternant les rangées de légumes selon l'inspiration.

Une fois que tout est disposé dans le plat (préalablement huilé d'olive) j'ai rajouté des herbes de Provence, du sel, du poivre, de l'ail en poudre, et une rasade d'huile d'olive, et hop ! direction le four à thermostat moyen.

Il faut que cela cuise assez longtemps, pour que les légumes puissent presque confire.

Comptez une bonne heure et demie et servez.

Ca a le goût  de la vie !



Repost 0
Published by papada - dans légumes
commenter cet article
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 07:00
Une petite garniture, ça change de toutes les recettes de ces derniers temps !

J'ai découvert le quinoa il y a quelque temps et j'ai eu envie de l'agrémenter d'une manière différente de ce que je fais habituellement.

Des galettes de quinoa pourquoi pas?

Alors j'ai fait cuire une certaine quantité (pifométrique) de cette pseudo-céréale  qu'est le quinoa (à vue de nez je dirais 300 grs), que j'ai recouvert de presque 3 fois son volume en eau et j'ai mis à à bouillir.  A partir de là, environ 20 mns de cuisson. Vous pouvez agrémenter l'eau de cuisson de tous les parfums que vous voulez. J'ai mis un bouillon de légume en poudre, ca réhausse le goût. Mais si vous avez envie de mettre du curry pourquoi pas...

Parallèlement j'ai débité plusieurs échalotes que j'ai mis à fondre dans un peu d'huile d'olive, à tout petit feu en couvrant bien la poele et en tournant toutes les 5 mns.

Dans un saladier, j'ai cassé 2 oeufs, mis deux grosses cuillérées à soupe de farine et j'ai mélangé vigoureusement. Puis j'ai ajouté de l'eau de fleur d'oranger, sel, poivre, une bonne dose de sauge moulue, et j'ai ajouté d'abord les échalotes, j'ai tourné, puis le quinoa. Ca forme un truc un peu compacte. On a du mal à imaginer qu'il y a autre chose que du quinoa...

Et puis, dans une poele, de l'huile d'olive, et j'ai mis à chaque fois une cuillérée à soupe de ma mixture que j'applatissais un peu pour lui donner une forme. Cuisson à feu moyen. On retourne au bout de 3 mns environ, cela forme une sorte de croute en dessous qui maintient l'unité de la préparation. On laisse cuire encore au moins 33 mns de l'autre côté, et on met à refroidir dans une assiette tapissée de papier absorbant (pour absorber l'huile excédentaire)


C'était sympa. La fleur d'oranger a joliment parfumé les galettes. le côté croustillant était très agréable. Je n'ai rien révolutionné en faisant ce truc là, mais c'était pas mal du tout.
Si vous avez des idées de variantes n'hésitez pas! J'aurais bien mis des poireaux à la place des échalotes mais je n'en avais plus.
Repost 0
Published by papada - dans légumes
commenter cet article
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 07:00
C'est un truc simplissime mais que les gosses réclament toujours. Ils en raffolent même.  J'avoue ne pas comprendre pourquoi...comme quoi les goûts et les couleurs...

Bref, vous testerez et de toute manière cela vous fera toujours une petite idée originale. Et comme elle est archi simple à réaliser cela ne mange pas de pain !

Prenez une boite de mais en conserve (pour cette recette j'ai pris une boite de 300 grs), rincez abondamment et égouttez bien.
Mettez les grains de mais dans le mixer, avec 2 oeufs, 200 grs de farine, un peu d'huile d'olive, du sel, du poivre, et mixez.
Normalement cela suffit pour la recette. Mais ce soir j'avais envie d'innover alors j'ai ajouté à tout cela une cuillérée à soupe de moutarde, du cumin en poudre, et une échalote, que j'ai mis à mixer en même temps que le reste.

Il faut bien mixer, au minimum 1mn30.
Puis, mettez un peu d'huile d'olive dans une poele (pour des raisons de facilité j'ai pris une crêpière mais une poele ordinaire va aussi bien) et mettez des petits ronds de préparation dans la poele huilée. Inutile de mettre un feu vif, au contraire, laissez petit. Au bout de  3 mns environ, vous sentirez que cela a formé un genre de croute en dessous et que cela a doré.
Retournez alors la galette de maïs et comptez encore 2 mns. Au besoin rajoutez un poil d'huile. Il ne faut pas que cela soit sec.
Faites plusieurs fournées  pour épuiser le stock de pâte. Avec ce que j'ai mis, j'ai fait 25 galettes.

Ca se sert bien en accompagnement d'une viande ou d'un poisson.

En fait, vous pouvez faire toutes les variantes que vous voulez. la base étant ce que j'ai signalé au départ.
Je pense que le top serait de faire cette préparation en y incorporant l'équivalent de purée de pommes de terre après avoir mixé. Cela donnerait plus de consistance et de douceur.

Mais puisque les mômes adorent...on ne va pas se plaindre non?
Repost 0
Published by papada - dans légumes
commenter cet article
19 mai 2009 2 19 /05 /mai /2009 07:00
Les courgettes, je vais devoir les accomoder d'un tas de façons d'ici la fin Septembre, donc,  autant commencer à faire preuve d'imagination.

Un peu fade comme légume, mais intéressant d'un point de vue nutritionnel. En fait, tout est dans la préparation.

Ce soir j'avais envie de les farcir, mais à quoi?
Un petit tour dans le frigo histoire de voir sur quoi je pouvais compter... de la Ricotta fraiche, OK, cela peut faire une base. Mais cela ne suffit pas.
Il y avait quelques raisins blonds secs qui pouvaient opérer un contraste de goût et de texture. Mais pour donner du tonus il fallait une épice, ou quelque chose dans ce style.

En désespoir de cause (ou d'imagination) je me suis rabattu sur le Basilic en poudre. Allez, elle était toute trouvée cette recette.

J'ai donc coupé deux courgettes en deux dans le sens de la longueur et les ai mises à "blanchir" une dizaine de minutes dans l'eau bouillante.

Après les avoir égouttées, les ai disposées dans un plat et j'ai oté le coeur de le courgette, histoire de former un creux que j'allais remplir de ma farce.

D'abord avec le coeur de la courgette que je venais d'enlever, puis avec environ 200g de Ricotta fraiche, une poignée de raisins blonds secs, du basilic en poudre, sel, poivre et j'ai touillé pour former une pâte homogène.

Là, j'ai rempli les courgettes évidées avec cette préparation et hop ! direction le four pendant une trentaine de minutes.

Résultat très satisfaisant. On sentait bien tous les goûts, et l'aspect diététique était parfaitement respecté.

J'ai même réussi à en faire manger à ma fille qui proteste contre la courgette sous quelque forme que ce soit, c'est que cela ne devait pas être trop mal non?
Repost 0
Published by papada - dans légumes
commenter cet article
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 07:00
Une inspiration comme ça...l'envie de changer ma manière de préparer des légumes et me régaler quand même.

Pourquoi ne pas marier le poireau et l'endive? Ca peut se faire cuire à peu près de la même manière, un genre d'étuvée.
Après il faut trouver avec quoi les marier pour ne pas que cela soit fade.
Et si j'essayais la fourme d'Ambert? Ce fromage à pâte persillée...donne des aspects, onctueux, goûteux...et si ce mariage avait des raisons d'aboutir?

J'ai voulu essayer.
Alors j'ai pris deux beaux poireaux, et une belle endive.
J'ai coupé les poireaux et l'endive en petits carrés, et je les ai mis à fondre, ensemble, dans un peu d'huile d'olive, à feu tout doux, et en couvrant pour que la vapeur fasse la moitié du boulot. De temps en temps je remuais.
Ca a bien duré une quinzaine de minutes.
A l'issue desquelles, j'ai poivré, et ajouté la fourme d'ambert. J'en avais pris une tranche d'environ 1 cm d'épaisseur et je l'ai recoupée en deux avec un couteau pointu, et j'ai disposé tout cela dans la poele, avant de recouvrir à nouveau, pour une dizaine de minutes supplémentaires.

Le résultat était vraiment intéressant. La fourme donne une onctuosité et une vraie saveur originale à ce plat.
J'étais vraiment content. La seule chose, c'est que c'est presque un plat à lui tout seul, et pas vraiment un accompagnement. Je dirais une entrée de légumes.

Essayez en tout cas. C'était vraiment intéressant !
Repost 0
Published by papada - dans légumes
commenter cet article
1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 07:00
Depuis que j'ai acheté mon nouveau couteau spécial, je m'essaie à faire des trucs que je n'avais jamais faits auparavant.

J'ai essayé de faire une petite recette archi simple de courgettes, et le résultat s'est montré excellent et d'une simplicité à couper le souffle.

En fait, le petit truc c'est d'arrive à coupe les courgettes sur toute la longueur de manière régulière (ce que permet le couteau spécial que j'ai acheté sur une foire)

Donc, j'ai débité 2 courgettes dans le sens de la longueur, et je les ai mises à cuire, à sec, sur une grande poele, à feu maximum, en ajoutant quelques grains de gros sel pour leur faire rendre un petit peu d'eau.
Au bout de 3 minutes environ je les ai retournées pour qu'elles grillent des deux côtés.

J'ai un peu appuyé avec une fourchette pour les attendrir, et 2 mns après hop...terminé.
J'ai servi les courgettes dans une assiette, ai rapé de très fins copeaux de parmesan dessus, ai ajouté la meilleure huile d'olive que j'avais, un peu de poivre (le sel est déjà bien présent avec le gros sel du départ donc n'en rajoutez surtout pas!) et j'ai mangé cela, tout simplement...

La beauté se tient dans la simplicité, c'est bien connu. Quel plat succulent !!!  Meme mes mômes qui font une sale tête quand on prononce le mot courgette ont goûté et ont aimé !!!!!!!!!!!!!!  y a t-il une meilleure preuve que celle là ?


Repost 0
Published by papada - dans légumes
commenter cet article
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 07:00
Une recette de purée sur un blog?

Non mais...z'êtes sérieux Monsieur PAPADA ?

Oui, très sérieux même. Faut dire que ma purée mérite toutes les attentions. On voit bien que vous ne l'avez pas goûtée, sinon vous n'oseriez pas en parler ainsi.

Ecoutez d'abord comment je m'y prends, essayez de faire pareil, et alors, seulement alors, vous aurez voix au chapitre!

Prenez quelques pommes de terre (variété un peu farineuse, pas des Roosevalt !) et épluchez les, avant de les rincer et les couper en petits cubes (ceci pour hater la cuisson et favoriser le processus de "décomposition" de la p.de t.
Faites cuire dans de l'eau bouillante salée entre 20 et 30 mns.
Egouttez les p.de t. et dans la casserole, mettez un petit peu de lait que vous mettrez à bouillir. Attention ! j'ai dis un petit peu (un petit verre à peu près), sinon vous allez liquéfier la purée et ne pourrez plus rajouter tout ce qui va la rendre géniale.
Dans ce petit fond de lait, pressez une ou deux gousses d'ail, rapez une bonne dose de noix de muscade et poivrez. Quand le lait bout, baissez le feu, et ajoutez les p.de t. mais ne coupez pas le feu car il faut que les dernières gouttes d'eau contenues dans les patates s'évaporent, au fur et à mesure que vous écraserez les pommes de terre avec une fourchette !
(je n'emploie pas de presse purée, c'est inutile, en plus le fait d'écraser soigneusement à la fourchette laisse quand meme quelques tout petits morceaux parfois et cela contribue au plaisir de la purée maison).

Quand tout est bien écrasé,
(la photo montre le moment où je suis à la moitié de l'opération )arrive le moment fatidique...avec quoi désirez vous lui donner du goût?  Vous avez le choix entre 3 possibilités: le beurre (en étant généreux, vous donnerez un goût superbe de noisette à votre purée), la crême fraiche (cela lui donne un côté onctueux inégalable, mais affadit un peu la purée), ou bien vous faites comme moi, et vous ajoutez une belle quantité d'une excellente huile d'olive !! Mais l'équivalent d'un petit verre plein. En fait, ce qui vous servira de guide c'est la consistance que prendra la purée. Elle doit rester suffisamment compacte et ne pas "couler".
Mais quand on mange une purée comme ça, on se demande comment on a pu faire pour en manger d'autres !!!

Et puis, il y a tellement de choses dans cette purée, que cela forme parfois de drôles de dessins sur la casserole...
Repost 0
Published by papada - dans légumes
commenter cet article
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 07:00
Pour cette fois, c'est Madame qui va être à l'honneur, dans une de ses recette fétiches : le CHOU FARCI

Elle le fait remarquablement, et je ne vois rien que je puisse améliorer, alors je l'ai mise à contribution pour le blog, histoire de changer un peu. Son chou farci est toujours délicieux, léger comme tout, et on se régale tous. Ca serait dommage de ne pas vous en faire profiter surtout que la recette est...bête comme chou !

On avait un beau chou vert d'environ 800 grs. Elle a enlevé les premières feuilles, oté les grosses côtes et mis le chou à blanchir (c.à.d dans l'eau bouillante salée) un quart d'heure environ, avant de l'égoutter.

Pendant ce temps, elle a préparé la farce en prenant une boite de tomates entières pelées au jus, qu'elle a coupées donnant ainsi un fond un peu liquide dans lequel elle a fait revenir quelques oignons coupés en fines lamelles ainsi que des lardons fumés , puis elle a ajouté à proportions égales, de la viande hachée de boeuf, et de la chair à saucisse.
Au bout de quelques minutes, elle a pris une petite boite de carottes , et une petite boite de champignons, et elle a rajouté ces deux ingrédients dans la préparation.

Bref, rien que du très simple jusque là.
Ensuite il a fallu assaisonner avec du poivre, de l'ail (elle a épluché 3 gousses qu'elle a pressées, mais il lui arrive aussi de mettre de l'ail en poudre quand elle a moins de temps), des herbes selon l'inspiration ( là, c'était des herbes de Provence ) et un peu de sel.

Une fois tout bien mélangé, elle a couvert et laissé cuire une quizaine de minutes le temps que tous les parfums se mélangent.

Dans un grand plat allant au four, elle a commencé à disposer des feuilles de chou, pour tapisser le fond, et a rajouté une première couche de farce , avant de remettre d'autres feuilles de chou, puis le reste de la farce, avant de terminer par une nouvelle couche de feuilles de chou ! (ouf ...)

Une fois fait, elle a ouvert une boite de coulis de tomates qu'elle versée sur la préparation, et terminé en mettant du gruyère râpé par dessus.

Ensuite, hop ! direction le four pour une quarantaine de minutes à 210 °C.

Quand ça sort du four, on est nerveux comme des puces tellement ca semble bon. Le petit truc en plus que, personnellement,  je rajoute dans l'assiette c'est une petite rasade de crème liquide (ça tue l'acidité et donne un côté très onctueux.
Et si vous avez bien lu la recette, vous aurez vu qu'il n'y  pas une once de gras dans la préparation, donc pas de mauvaise conscience avec cette petite rasade de crème !

Essayez et laissez moi vos commentaires. Vous n'en reviendrez pas de ce que c'est bon et léger.
Repost 0
Published by papada - dans légumes
commenter cet article
21 mars 2009 6 21 /03 /mars /2009 08:00
Je n'avais pas grand chose sous la main...Juste quelques poivrons de différentes couleurs, ce qui m'a amené à imaginer un patchwork autant odoriférant que savoureux.

Pour ce faire voici ce que j'ai mis :

2 poivrons verts
2 poivrons rouges
2 poivrons jaunes
un peu de chorizo "saucisse"
de la mimolette

Assez basique n'est-ce pas?

Le résultat fut vraiment intéressant en procédant ainsi:

Débiter les poivrons en les coupant en tout petits dés (après avoir enlevé les graines et les parties blanches bien sur)

Mettre ces petits dés dans une sauteuse avec un peu d'huile d'olive, et à feu doux, laissez mijoter (environ 15/20 mns) en tournant de temps en temps. C'est très joli et ça se tient bien.

Couvrez au bout d'un moment, en mettant le feu au plus doux, et attendez encore une quinzaine de minutes.

Vos poivrons vont doucement confire.

Une fois fait, incorporez des morceaux de chorizo et de la mimolette dont vous ferez des tranches assez fines que vous dispersez, et vous couvrez à nouveau environ 3 mns.


Servez, c'est délicieux simple, et joli.


Des fois on se casse la tête pour des résultats bien moins intéressants!
Repost 0
Published by papada - dans légumes
commenter cet article
9 mars 2009 1 09 /03 /mars /2009 00:00
C'est surement la meilleure manière de manger un gratin de Pommes de terres, que je connaisse !

Et comme c'est archi-simple, j'en connais qui vont se dépêcher de mettre cette recette en pratique. (et ils auront bien raison !)

Prenez des pommes de terres, Rosevalt, mais oui, vous savez ce que c'est ! Les pommes de terre rouges, de calibre moyen ou petit, qu'on vous vend en filet de 2,5 kgs la plupart du temps.

Selon la taille de votre plat, vous choisissez le nombre de pommes de terre qu'il faut, en les pré-disposant dans le plat.
En effet, dans cette recette, vous allez trancher les P.de T. en lamelles assez fines, mais vous les disposerez entières dans le plat !
Auparavant vous aurez pris soin de frotter le fond de celui ci d'ail et vous aurez mis une très fine couche d'huile d'olive. Une fois toutes les P.de T. tranchées et installées dans le plat (essayez, dans la mesure du possible, de prendre des P.de T. de calibre à peu près identique ) vous mettez de la Noix de muscade (généreusement), du poivre, du sel, et vous recouvrez presque de crème liquide !

Enfournez à 220 °C pendant 40 mns.

Normalement vos P.de T. ont gratiné et la crème a été absorbée pendant la cuisson.

Et comme la variété Rosevalt est très ferme à la cuisson, cela reste très joli.

Servez en essayant de garder la P.de T. entière dans l'assiette. (comme dans la photo en haut de l'article)
Repost 0
Published by papada - dans légumes
commenter cet article