Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La cuisine de Papada
  • : Papada c'est pour dire Papa d'Amour ! C'est comme ça que mes enfants m'appellaient quand ils étaient plus petits et que je leur préparais plein de petits plats inventifs pour leur faire plaisir. Ils ont grandi mais ils adorent toujours mes petits plats ! Alors pourquoi ne pas vous faire partager mes trouvailes ou mes grands classiques ?
  • Contact

Recherche

3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 07:00
Assez rare que de pouvoir trouver du filet de turbot.
Bon d'accord, ça coûte un bras, mais c'est peut-etre le meilleur poisson qui soit, ferme et d'une finesse incroyable, se prêtant à toutes les combinaisons.

Mais ce soir je n'ai pas voulu compliquer inutilement. Les meilleures recettes sont celles qui respectent le plus l'intégrité de l'élément dominant, en l'occurrence le filet de Turbot !

Donc je l'ai apprêté de la manière la plus simple possible. J'ai juste mis un mélange beurre/huile d'olive dans une poêle et j'ai placé 4 filets de turbot, côté peau claire sur la poêle, à feu doux, et j'ai mis un couvercle après avoir salé poivré.

Je n'ai pas retourné les filets. Le fait de couvrir a fait un peu caramélisé la peau de dessous et cuire la partie située au dessus.

Au bout d'une dizaine de minutes j'ai servi en accompagnant d'un beurre blanc légèrement citronné que j'ai préparé de la manière suivante :
J'ai mis le jus d'un demi-citron dans une casserole avec 2 cuillérées à soupe d'eau, sur feu doux. Sel, poivre, et dès que cela montrait un signe de chaleur, j'ai alors incorporé des morceaux de beurre que je piquais au bout d'une fourchette en faisant tourner celle-ci rapidement, de manière à pratiquement provoquer une émulsion. J'ai mis plusieurs morceaux de beurre de cette manière, et j'ai servi ce jus citronné sur les filets de turbot que j'ai pris soin de désarêter après avoir enlevé la peau.

Un régal de roi !!!  une finesse extraordinaire...

Pour accompagner ça, j'ai pris une vieille quille de chez Jean François COCHE DURY, un Meursault "Chevalières" 1997. Ben...on n'a pas perdu notre temps !!

C'était un mariage princier. le vin était parfaitement à point, et le turbot somptueux...

Partager cet article

Repost 0
Published by papada - dans Plats de fête
commenter cet article

commentaires

Fantaisie 03/06/2009 20:14

Noble recette pour chef Papada !

papada 04/06/2009 00:46


merci !


laurenceel 03/06/2009 09:44

divin!

papada 04/06/2009 00:46


on peut le dire !


marion 03/06/2009 08:38

A fond de poisson en ce moment? Je te comprends moi aussi(entre deux légumes et quatre salades)!
Ça fait quelques siècles que je n'ai pas mangé de sauce au beurre blanc, c'est vrai que c'est pas désagréable voire même carrément bon

papada 04/06/2009 00:46


je te confirme...c'est délicieux !