Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La cuisine de Papada
  • : Papada c'est pour dire Papa d'Amour ! C'est comme ça que mes enfants m'appellaient quand ils étaient plus petits et que je leur préparais plein de petits plats inventifs pour leur faire plaisir. Ils ont grandi mais ils adorent toujours mes petits plats ! Alors pourquoi ne pas vous faire partager mes trouvailes ou mes grands classiques ?
  • Contact

Recherche

10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 19:53
Corton-Charlemagne-1976-BDM--500-.jpgVoilà une vénérable bouteille que je n'avais pas goûtée depuis plusieurs années.
Il faut dire que la dernière fois, elle m'avait parue encore bien fermée, et pas épanouie.

Non ! je ne plaisante pas !  Le CORTON CHARLEMAGNE est incontestablement le blanc de Bourgogne qui a la plus grande capacité au vieillissement.
J'ai encore le souvenir d'un 1962 bu il y a quelques années, qui était d'une fraicheur et d'une jeunesse insolentes...

1976 fut une fausse grande année. Pour beaucoup qui se souviennent de ce millésime, il y a eu une grande sécheresse avec une canicule (on a même levé un "impôt-sécheresse" l'année suivante !)

Bref, dans l'imaginaire des gens, chaleur et sécheresse = grand millésime. Rien n'est plus faux hélas.
Les processus d'élaboration du raisin sont stoppés par le stress hydrique et la vigne se met en barne et ne nourrit plus les grappes.

Bref, je ne vais pas vous faire un cours nsur cela, mais tenter de vous commenter cette belle bouteille d'un grand cru de Bourgogne. La robe est d'un bel or soutenu. CORTON Charlemagne 1976 BDM bis [500]
Le nez est beurré, avec quelques touches de noisette qui ravissent, la minéralité arrivant ensuite.

En bouche, le vin est sérieux, on ne sent pas l'oxydation, ou si peu, mais elle laisse place aussitôt à une forme de minéralité agréable. Il y a du gras, de l'opulence, avec une touche vanillée qui s'inscrit en contrepoint et vient compléter le tableau aromatique.

C'est un beau vin, qui est à point aujourd'hui. Il n'a que 33 ans...la force de l'âge !
Je ne dirai pas que c'est un vin très émouvant, car il lui manque quelques fulgurances pour mériter quelques superlatifs, mais il est fort agréable, et d'une remarquable tenue. Sa fin de bouche un peu courte me laisse présager qu'il n'y a plus grand chose à espérer pour un vieillissement supplémentaire.

Je boirai donc les 3 bouteilles qui me restent dans les 2 ou 3 années à venir.

Partager cet article

Repost 0
Published by papada - dans vins
commenter cet article

commentaires